L'Artiste : Nicole SOTTIAUX (Mai - Juin 2012)

On sait combien le livre est fondamental à Œdipe le salon où Nicole Sottiaux expose actuellement ses collages, ses dessins de nœuds topologiques et ses recueils d’écritures sonores. C’est l’amitié de Jeanne Lafont, psychanalyste et topologue, qui a provoqué, chez Delia Kohen, la rencontre de l’artiste avec les murs du Salon Œdipe. Jeanne Lafont dont c’est le lieu de dire que ses ouvrages de topologie mènent ses lecteurs à un abord des objets et à une vision de la pensée topologiques de Lacan aussi ample que limpide, hors la contrainte d’un savoir mathématique.(1)

(1) Jeanne Granon-Lafont, La Topologie ordinaire de Jacques Lacan, Paris, Point Hors Ligne (puis Erès), traduit en espagnol et en japonais, 1985.Topologie lacanienne et clinique analytique, Paris, Point Hors Ligne (puis Erès), 1990.
 

C’est Charley Supper, psychanalyste, topologue et peintre qui dira quelques textes  du recueil Non non capuchon de l’artiste.
Le musicien Norbert Picart l’accompagne d’un bel instrument africain, le Kamalen N'Goni, dont il nous dira l’origine et l’usage au cours de l’entretien qui va suivre

 

Répondre à cet article :

 

 

Haut