L'Artiste : Danielle Marie LEVY (Mars - Avril 2011)

Entretien avec Delia Kohen

La peinture de Danielle Marie Lévy invite à user d’oxymores. Elle est calmement rageuse. Sereinement agitée. Placidement véloce. Virilement féminine.
Son pinceau construit des sédimentations qui veulent en découdre sur la toile. Ce pugilat des masses et des traits engendre un maelström soit vertical, soit horizontal. Parfois il accouche de rondeurs sensuelles qui évoquent plus qu’elles n’imposent une force apaisée.

Les zébrures épaisses percent la masse avec des fulgurances que signale la couleur. On songe à une sorte d’électrocardiogramme effectué par un météorite dans l’angoissante densité d’un ciel.
Avec un grand talent, Danielle Marie organise son tumulte pictural par la force de son tempérament. C’est très beau, pas seulement parce que c’est puissant, mais aussi parce que c’est sensible.

                                                            Victor Haïm

______________________________________________________

La peinture était inexistante dans ma famille tout comme autrefois dans la vie culturelle des villes de Province avant que les musées ne soient dépoussiérés, réhabilités. Cependant, la bibliothèque paternelle contenait quelques livres magnifiquement illustrés : Les fleurs du mal, les contes licencieux de La Fontaine ou Musset. A regarder plus qu’à lire …en cachette.

C’est vers les études de lettres (Œdipe oblige) que je me suis tournée puis vers le professorat et la psychanalyse auxquelles elles peuvent mener, tout comme la philologie mène au crime (Ionesco).
La littérature, les lettres, c’étaient les mots. Vint s’y adjoindre l’image.

Il m’a fallu du temps pour oser. Oser utiliser les pinceaux, oser les couleurs oser persévérer avec l’appui de ceux qui ont bien voulu m’enseigner quelque chose de leur art, les peintres Ben Ami Koller, Thibaut de Reimpré, Daniel Lacomme… Peindre donc, mais est-ce travail de peintre ou de psychanalyse que de chercher par grattages l’élément disparu, mettre en évidence l’enfoui, le non visible, le vestige, les reliefs de teintes passées, puis couvrir de nouveau avec le blanc rageur du silence et de l’oubli, avec le noir de la violence… « Peindre, c’est aimer à nouveau », Pour Henri Miller, peut-être. Pour moi cela a été chercher, découvrir, masquer, et dire et s’étonner.

                                                            Danielle Marie Lévy

______________________________________________________

Expositions :

- Galerie JSK, Paris 75005, décembre 2014
     (Exposition individuelle)
- Grand Palais Paris "Salon du dessin et de la peinture à l’eau” 
     novembre 2013
- Lezarts de la Bièvre, Paris 75005, juin 2013
- Salon "Art et Métiers", Maisse Essonne, février 2013
- Espace Delvaux,  Bar sur Seine 10110,  décembre 2012
- Grand Palais Paris "Salon du dessin et de la peinture à l’eau” 
     novembre 2012
- Salon d’Automne de Jaffa, Israël  novembre 2012
- Atelier  Gustave, Paris 75014, mars 2012
     (Exposition individuelle)

- Salon "Art et Métiers", Maisse Essonne, février 2012
- Grand Palais Paris "Salon du dessin et de la peinture à l’eau” 
     novembre 2011
- Salon d’Etampes - Essonne, octobre 2011
- Lezarts de la Bièvre, Paris 75013, 11 – 12 juin 2011
- Œdipe le Salon - Paris 75015, avril 2011
     (Exposition individuelle)

- Château de Villiers - Draveil Essonne, avril 2011
- Salon "Art et Matière" - Maisse Essonne, février 2011
- Salon du dessin et de la peinture à l’eau, Paris Grand Palais,
     novembre 2010
- Salon d’Etampes - Essonne, octobre 2010
- Académie 25 - Paris 75014, juin 2010
- Lezarts de la Bièvre, Paris 75005, juin 2010
- Salon "Art et Métiers", Maisse Essonne, février 2010
- Château de Saint Brisson sur Loire, septembre – octobre 2009
- Lycée Hôtelier Belliard, Paris 75018, septembre - octobre 2009
     (Exposition individuelle)

- 77ème Salon d'Etampes, octobre 2009
- Portes ouvertes Lézarts de la Bièvre, Paris 75005, juin 2009
- Salon Art et Matière à Maisse, janvier - février 2009
- Galerie Bièvre, Mairie du 13e, 75013 Paris, janvier 2008
     (Exposition individuelle)
- Œdipe le Salon, 40bis rue Violet - 75015 Paris, octobre - novembre 2007
     (Exposition individuelle)

- Espace Karen Gulden, 21 rue Saint Sabin - 75011 Paris, mars 2007
     (Exposition individuelle)

 

 

Danielle Marie Levy 06 31 28 57 46 - Mail: daniellemarielevy@gmail.com

 

Répondre à cet article :

 

 

Haut