Œdipe le Salon à Alcala de Henares (Espagne)
Le désir du psychanalyste à l'épreuve de Don Quichotte
Conversations
Les 24-25 et 26 septembre 2010
A l'Université de Alcala de Henares


version espagnol

Un lieu, une œuvre, des Psychanalystes

Depuis Venise et Istanbul Le Salon Œdipe poursuit ses lectures, et son travail sur l’écriture et la psychanalyse le déplace. Un lieu, des lettres. Aujourd’hui le Salon propose une nouvelle mise en jeu.

Le psychanalyste, dans son acte, est un lecteur de lettres, lettres mises en paroles, lettres inscrites dans le corps, "livre de chair", il s’affronte dans son écoute à leur cris, leurs plaintes, leurs mouvements de désir.

Il y a – dans le désir du psychanalyste en jeu dans chaque cure, un lecteur qui s’éprouve et c’est à ce titre que le Salon Œdipe souhaite se mettre en mouvement. Un lieu, une œuvre. C’est l’œuvre qui l’intéresse ; point l’auteur en mal de compréhension mais bien l’œuvre et sa fiction au plus près de nos vérités ! Il s’agirait, pour chacun qui s’y risque, de s’affronter à ces textes, une grande œuvre comme l’on dit, sur les lieux mêmes qui l’accueillent. S’affronter aux lettres de l’écrivain, faire le pari que la lecture du livre éclairera d’un autre jeu d’ombres et de lumières ce qui met en mouvement un désir d’analyste. Lire comme un combat, un affrontement, lire comme une caresse, un frôlement, "s’affrôler" à l’œuvre…

Aujourd’hui nous proposons Don Quichotte à Alcala avec le souhait – Wunsche – de compagnonner avec des analystes espagnols autour de notre travail et demain, pourquoi pas? Faulkner à Jefferson, Hamsun à Oslo, Dostoïevski à Saint Petersbourg… et tant d’autres possibles…

Serge Sabinus pour le Comité de lecture du Salon

Programme

VENDREDI 24 - Après-midi
Universidad de Alcala de Henares – Facultad de Derecho.
16:00 – 18:00
Allocution d’Ouverture Carlos GOMEZ et Serge SABINUS

Annik BIANCHINI L’invention de Don Quichotte : une figure de l’emprise de l’imaginaire
Carlos GOMEZ La Realidad y la Ilusión. Cervantes en Freud
Serge SABINUS Le désir d’analyste : Un bon moment

18h30 - 20h30
Richard ABIBON Don Quichotte c’est moi
Elena ORTEGA De "El Caballero de la Triste Figura" a  Alonso Quijano "El Bueno"
Francis COHEN L’indestructible Chevalier

SAMEDI 25 – Matin
Teatro - Parador de Alcala de Henares
10:00 - 12:00
Bernard BALAVOINE Il était une fois 20 ans après
Maria Cruz ESTADA El analista: ¿hidalgo o galeote?
Iris ZAVALA Don Quijote y la mujer moderna

12:30 - 14:00
Délia KOHEN Pour un traité de la galanterie
Roque HERNANDEZ Traversée d’un psychanalyste de la Manche : Evider la "Manche-Tache"
Cécile CACOUB Don Quichotte et la force de l’image

SAMEDI 25 - Après-midi
Teatro - Parador de Alcala de Henares
16:00 – 18:00
Xavier MOYA PLANA Don Quichotte, un récit : de l’Escorial à la Mancha
Pilar de MIGUEL Psicoanálisis y Literatura: aportaciones para la formación
Monique ZERBIB Eloge de la structure molle

18:30 – 20:00
Jean Jacques LECONTE Le baume fierabras est sans effet sur le sujet divisé
Amalia RODRIGUEZ Cervantes el amor y lo real

Allocution de fin Jacqueline MASSOLA

21:00 - Cocktail de clôture au Paradores de Alcala de Henares

Présentation des dessins de Manuel Montero
Des lectures auront lieu pendant la rencontre par Françoise Aulard-Macler et Manuel Montero.

DIMANCHE 26
12h00 – 14h00
Visite au Musée du PRADO, Les Ménines de VELAZQUEZ et la perspective, avec Ambrogio GALBIATI

 

 

Cliquez ici

 

 

Haut