L'Invité : mardi 10 décembre 2002

Fethi BENSLAMA pour son livre "La psychanalyse à l’épreuve de l’Islam"
Editeur Aubier
Présentation par Michèle Dolin

 

"Je suis venu en France pour la psychanalyse. Je n’avais pas l’idée de m’occuper de l’Islam. j’ai été contraint par les circonstances. Dans les années 85, il devenait évident qu’il se passait quelque chose, il y avait un mal profond. Il fallait penser ce qui se passait, il fallait y aller".
F. B.

La psychanalyse à l’épreuve de l’Islam ? Merci mon cher ami Fethi Benslama, psychanalyste. De Tunisie, d’avoir osé.

Osée, dernier roi d’Israël avant la prise du pouvoir par Salmanazar, ante-islamiste. Les dictionnaires disent cet Osée vers 720 avant Jésus-Christ ... puisque les dictionnaires qui nous furent communs nous inféodent ainsi, à cette datation. Le pape Jean XXIII en son dernier concile n’y aura rien changé. Encore heureux pour les civilisés que nous sommes que ce pape-là qui confiait ne rien connaître au monde de plus ennuyeux que l’agriculture et la chasteté ait modifié la liturgie au point que le "juif infâme" des textes devint pour les chrétiens aux prises avec leurs anciens patnôtres : notre grand frère juif. .. Grand depuis 5648 ans si je ne me trompe encore un peu ébranlé des festoiements tout récents entre Hanoukka et l’Aïd-el-Srirh. Ceci faisant heureusement suite à 2 ou 3 autres événements assez fâcheux survenus au cours de l’été.

Avec Fethi Benslama, bonheur du nouveau. Freud 1925, en français direct : " Il y aurait une belle étude à faire sur la réaction de l’âme à la nouveauté en soi... car dans certaines conditions on constate la réaction inverse et une soif du nouveau pour l’amour du nouveau .. éternellement incomplète et insuffisante la science est portée à chercher son salut dans des découvertes et des interprétations nouvelles ... mais la civilisation entretient un état d’hypocrisie s’accompagnant du besoin de protéger son indéniable instabilité par l’interdiction de toute critique et de toute discussion ... pour savoir s’il en est de même dans toutes les civilisations possibles. .. nous ne pouvons encore nous en occuper ici. "

Il y fallait d’évidence quelques voies nouvelles ... attendues de Freud dès le début de " son" siècle. Souvenons-nous de la Gradiva : " ...les poètes sont de précieux alliés... leur témoignage doit être estimé très haut car ils connaissent entre ciel et terre bien des choses que notre sagesse scolaire ne saurait encore rêver... "

Ainsi je crois convient-il de lire Fethi Benslama.

Qui d’entre nous n’aurait jamais su rêver d’une" psychanalyse à l’épreuve de l’Islam" ?


" Faucille d’or dans le champ des étoiles ", haut dans le ciel du Maghreb où j’eus le bonheur de risquer mes premiers pas sur le sable, où j’aurai tant marché, dont j’aurai tant parlé que comme dit le poète, il ne me reste rien de toi que d’espérer n’être, à l’écoute de mes patients que " l’ombre de ton ombre qui viendra et reviendra dans ta vie ensoleillée... "

Michèle Dolin

 

 

   

 

Répondre à cet article :

 

 

Haut