Passeur de livre

Henriette Michaud
Freud éditeur
Les Almanachs de la psychanalyse (1925-1938)
Campagne Première, Paris, 2015

Eliane ALLOUCH, psychanalyste, professeur émérite en psychopathologie et psychanalyse, Sorbonne cité Paris XIII. Dernières publications : Corps et Psyché en psychanalyse – L’apport de l’autisme et des psychoses infantiles (Du corporel au féminin), éditions Campagne Première, Paris 2015. « Intime et Autisme » in Connexion, n° 105, (mai 2016). « L’impossible Œdipe féminin ? » à paraître dans Les Lettres, éditions Campagne Première Paris.

Edités en pleine crise économique et politique, durant la montée du nazisme au cours de treize années (1925-1938) – quasiment les dernières années de la vie de Freud  -,  les treize Almanachs de la psychanalyse, collectés durant plus de dix ans par Henriette Michaud, sont présentés et commentés  par elle en treize chapitres. Le petit livre (172 pages), aux mêmes dimensions que celles des Almanachs (13x21), porte sur la couverture leurs photos en couleur : une couleur pour chaque année (bleu, jaune, orange, vert …). Comme eux aussi, le livre d’Henriette Michaud présente en son centre, tirés des Almanachs originaux, des illustrations, des caricatures et quelques portraits d’écrivains ou de disciples de Freud, des photographies de Freud entouré par ses oeuvres, ainsi que les sommaires des Almanachs de 1926 et 1935.

Chapitre après chapitre, Henriette Michaud nous conte avec le style fluide et élégant de son précédent ouvrage (Les revenants de la mémoire – Freud et Shakespeare, PUF, 2011) l’aventure tumultueuse et d’une incroyable ténacité quant à la passion de Freud pour l’écriture et l’édition. On apprend qu’en 1919, pour publier en toute liberté, non seulement ses textes, ceux de ses disciples, mais aussi tous ceux des grands écrivains et poètes de l’époque (Hermann Hesse, Thomas Mann, Gide, Zweig, Romain Rolland …),  il crée enfin sa propre maison d’édition (le Verlag : « son enfant à problème » et son « palais »), qu’il maintiendra au prix fort jusqu’à l’Anschluss de mars 1938 et son exil à Londres en juin de la même année. En 1932, il écrit à Ferenczi : «Sans la maison d’édition nous serions impuissants » ; Peu de temps après,  faisant appel à l’Association internationale pour sauver le Verlag, il prédisait que « sans la maison d’édition les groupes allaient s’effriter et resteraient sans postérité ». La mission des Almanachs au sein du Verlag : toucher un public plus large et établir une contre-offensive vis-à-vis des médecins  au profit d’une « analyse profane ».

Cette traversée des Almanachs de la psychanalyse  nous introduit ainsi à une « compréhension intime de l’écriture de l’œuvre freudienne » en même temps qu’à une connaissance non moins intime de l’homme Freud, à partir d’un foisonnement de références abondantes, précises, diversifiées : correspondances, évènements historiques, photographies, commentaires de textes … . Ciselé tel un bijou de joaillerie, ce petit livre nous immerge tout à la fois dans  la petite et la grande Histoire de la psychanalyse.

Eliane ALLOUCH

 

Cliquez ici

 

 

Haut